Guide des sources de l'histoire du féminisme

Guide des sources de l'histoire du féminisme
En France, de la Révolution à nos jours

Fiche détaillée

<< Précédent   Suivant >>

N° fiche100
Cotenon précisé
Titre du fondsFonds Bouglé, sous-fonds Henriette Coulmy
Dates extrêmes1917-1944
Volume
Mode d'entrée
Origine du fonds
Notice historiqueHenriette Coulmy est née en 1877 dans une famille aisée ; la maladie l'empêche de passer son brevet élémentaire ; elle épouse très jeune un tailleur, qu'elle seconde, apprenant ainsi le métier. Devenue giletière à domicile en 1914, veuve de guerre en 1916, elle anime des grèves en 1919-1920, et commence une carrière à la fédération de l'Habillement de la CGT. Elle milite également dans les milieux féministes (CNFF, UFSF). Ayant rencontré Marie-Louise Bouglé en 1922, elle en sera une proche collaboratrice et se dévouera à la cause de sa bibliothèque jusqu'en 1942. Elle meurt en 1944.
Description du fondsLe fonds comporte une correspondance de 152 lettres de 1917 à 1944, une documentation très complète sur le 2e congrès international ouvrier féminin de Genève en 1921, des manuscrits sur le syndicalisme et le travail féminin, des circulaires officielles (1921-1933), des coupures de presse et des papiers personnels.
Sources complémentaires
Nature des documentsDocuments écrits Documents iconographiques
Traitement du fonds
Supports pour la communication
Instruments de rechercheALBISTUR Maïté, Catalogue des archives Marie-Louise Bouglé, 1982, p.51-53 et 355-370.
Bibliographie
Conditions de communication
Sujet(s)
Code lieuBHVP
Lieu de conservation
Note
Date de création de la fiche01-01-2006
Date de modification de la fiche
Crédits

Accueil | Recherche avancée | Résultats de la dernière recherche | Voir toutes les fiches | Haut de page | Aide

Version en ligne du Guide des sources de l'histoire du féminisme (dir. C. Bard, A. Metz, V. Neveu) publié aux Presses universitaires de Rennes en 2006 à l'initiative de l'association Archives du féminisme. Réalisation du M2 Bibliothèques de l'université d'Angers (février 2010). Données publiées avec l'aimable autorisation des PUR et des établissements ou associations cités.