Guide des sources de l'histoire du féminisme

Guide des sources de l'histoire du féminisme
En France, de la Révolution à nos jours

Fiche détaillée

<< Précédent   Suivant >>

N° fiche172
CoteNon précisé
Titre du fondsJane Misme
Dates extrêmes1893-1935
Volume2 ml
Mode d'entréeDon
Origine du fondsJane Misme, puis Clotilde Brière-Misme, fille de Jane Misme
Notice historiqueNée en 1865, Jane Misme débuta dans le journalisme vers l'âge de 30 ans, écrivant, de 1896 à 1906, dans divers journaux, dont Le Figaro, Le Matin, La Revue de Paris, des articles sur le rôle social des femmes dans le passé, sur les nouvelles carrières féminines, etc. Elle tint en outre la rubrique « critique dramatique » de La Fronde et de L'Action de 1899 à 1905. En 1906, elle fonda le journal La Française et le « Cercle de La Française », « foyer d'action pratique et morale pour tous les intérêts féminins » et collabora, à partir de 1915, à L'Oeuvre et à Minerva. Jane Misme prit une part active aux organisations féministes et féminines. En 1893, elle devint secrétaire de l'Avant-Courrière, aux côtés de Jeanne Schmahl, de Juliette Adam et de la duchesse d'Uzès, fut vice-présidente de l'UFSF de 1909 à 1935, présidente de la section Presse, Lettres et Arts au CNFF, et déléguée à la présidence de la même section au Conseil international des femmes. Elle mourut en 1935.
Description du fondsLe fonds est relatif aux activités journalistiques et féministes de Jane Misme. Il se compose de cinq albums de coupures de presse regroupant des articles écrits par Jane Misme (ailleurs que dans La Française), de dossiers thématiques manuscrits et imprimés, de plus de 600 lettres, pour la plupart autographes, adressées à Jane Misme, par des personnalités féministes (dont 160 lettres de Jeanne Schmahl), des lectrices, des actrices, des écrivaines, etc., d'un album de photographies de journalistes féministes et de femmes journalistes ayant figuré à l'exposition internationale de la Presse à Cologne en 1929, d'un tapuscrit illustré de photographies, intitulé Une grande amie de Francisque Sarcey, Madame Jane Misme, écrit par Clotilde Brière-Misme, fille de Jane Misme et donatrice du fonds en 1957. Madame Brière-Misme a également fait don de la bibliothèque de sa mère à la Ville de Paris ; cette bibliothèque a d'abord été donnée, en 1939, à la bibliothèque Trocadéro, dans le 16e arrondissement où habitait Jane Misme, puis a rejoint le fonds d'archives à la bibliothèque Marguerite Durand.
Sources complémentaires
Nature des documentsDocuments écrits et documents iconographiques
Traitement du fondsFonds partiellement classé
Supports pour la communicationOriginaux uniquement
Instruments de rechercheCatalogue ou inventaire consultable sur place uniquement
BibliographieDELORD Esther, Une femme comme sujet d'histoire : Jane Misme, journaliste et fondatrice de « La Française » 1906-1924, mémoire de maîtrise, sous la dir. d'Annette Becker, Université de Paris 10-Nanterre, 2005.
Conditions de communicationLibre
Sujet(s)
Code lieuBMDurand
Lieu de conservationBibliothèque Marguerite Durand
Note
Date de création de la fiche01-01-2006
Date de modification de la fiche16-02-2010
CréditsFiche créée par Archives du féminisme. Réutilisation commerciale interdite.

Accueil | Recherche avancée | Résultats de la dernière recherche | Voir toutes les fiches | Haut de page | Aide

Version en ligne du Guide des sources de l'histoire du féminisme (dir. C. Bard, A. Metz, V. Neveu) publié aux Presses universitaires de Rennes en 2006 à l'initiative de l'association Archives du féminisme. Réalisation du M2 Bibliothèques de l'université d'Angers (février 2010). Données publiées avec l'aimable autorisation des PUR et des établissements ou associations cités.