Guide des sources de l'histoire du féminisme

Guide des sources de l'histoire du féminisme
En France, de la Révolution à nos jours

Fiche détaillée

<< Précédent   Suivant >>

N° fiche232
Cote
Titre du fondsFédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI)
Dates extrêmes1957-2001
Volume100 ml (en tout)
Mode d'entrée
Origine du fonds
Notice historiqueLa FASTI (Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés) que l'on peut, plus justement, appeler « mouvement des ASTI », est une fédération d'associations autonomes réparties sur l'ensemble du territoire français. Elle a été créée en 1966 autour des luttes des immigré-e-s dans les bidonvilles de la région parisienne. Dès 1967, lors du premier congrès, la fédération compte une soixantaine d'associations, implantées partout dans l'hexagone. Les orientations « historiques » du mouvement sont axées autour des principes de solidarité entre immigrées et Françaises, d'égalité des droits pour toutes et tous, de développement de nouveaux rapports Nord / Sud axés sur le partage des richesses, de lutte contre le racisme. Actuellement le mot d'ordre principal de la FASTI est la liberté de circulation et d'installation des personnes. L'association lutte contre toutes les discriminations qu'elles soient sociales, raciales ou sexuelles, et pour une société interculturelle. Elle demande l'annulation de la dette du tiers-monde, la reconnaissance du statut de réfugié aux femmes persécutées en raison de leur sexe. Le travail de terrain consiste en cours d'alphabétisation, soutien scolaire, aide juridique au séjour et aux droits sociaux, animation socioculturelle, logement et foyers, soutien aux femmes immigrées, aux collectifs de Sans-Papiers, lutte contre les expulsions…
Description du fondsLes activités de la FASTI s'organisent depuis 1966 autour de commissions, dont les créations et disparitions sont révélatrices des évolutions qui traversent la vie de l'association : commissions logement, anti-racisme, femmes, jeunes, séjour-Europe, alphabétisation, pour ne citer que les principales.Le siège national conserve également les courriers, rapports et publications échangés avec les ASTI (sections locales, organisées au niveau départemental et régional), qui en quarante ans se sont répartis sur 218 villes de France, soit toutes les régions françaises (à l'exception de la Corse), ainsi qu'au Luxembourg. Les archives ont souffert de peu de pertes : congrès, rapports d'activités et publications permettent de suivre précisément l'évolution des orientations des ASTI et de son siège national.Ce fonds se compose d'archives papier, d'affiches, de cassettes audio et vidéo, de banderoles et de badges.
Sources complémentaires
Nature des documentsDocuments écrits, documents iconographiques, documents sonores, documents filmés.
Traitement du fonds
Supports pour la communication
Instruments de recherche
Bibliographie
Conditions de communicationPour consulter les fonds inventoriés par Génériques, il convient de contacter préalablement l'association.
Sujet(s)
Code lieuGeneriques
Lieu de conservationGénériques
Note
Date de création de la fiche01-01-2006
Date de modification de la fiche05-04-2010
CréditsFiche créée par Archives du féminisme. Réutilisation commerciale interdite.

Accueil | Recherche avancée | Résultats de la dernière recherche | Voir toutes les fiches | Haut de page | Aide

Version en ligne du Guide des sources de l'histoire du féminisme (dir. C. Bard, A. Metz, V. Neveu) publié aux Presses universitaires de Rennes en 2006 à l'initiative de l'association Archives du féminisme. Réalisation du M2 Bibliothèques de l'université d'Angers (février 2010). Données publiées avec l'aimable autorisation des PUR et des établissements ou associations cités.