Guide des sources de l'histoire du féminisme

Guide des sources de l'histoire du féminisme
En France, de la Révolution à nos jours

Fiche détaillée

<< Précédent   Suivant >>

N° fiche250
Cote
Titre du fondsLucien Descaves. Sous-fonds Pauline Roland
Dates extrêmes1859-1914
VolumeArticles 985-1015
Mode d'entréeLegs
Origine du fondsCollection Lucien Descaves (1861-1949), écrivain libertaire, détenteur d'une importante collection d'archives et documents relatifs à la Commune.
Notice historiquePauline Roland naît à Falaise en 1807 ; sa mère la confie à un précepteur pour parfaire son éducation : celui-ci lui fait découvrir les idées saint-simoniennes sur les nouvelles relations à instaurer entre hommes et femmes. En 1832, Pauline va travailler à Paris, et collabore à La Femme Nouvelle de Suzanne Voilquin, en signant de son seul prénom. Refusant le mariage, elle se retrouve seule pour élever trois enfants de deux pères différents. Elle vit en écrivant des articles pour La Nouvelle Encyclopédie, dirigée par Pierre Leroux et George Sand. Elle traduit le Traité du divorce, de Milton. En 1847, elle prend la direction de l'école du phalanstère de Boussac fondé par Pierre Leroux. En 1848, elle s'engage avec son amie Jeanne Deroin dans la lutte politique, défendant le socialisme et la cause des femmes. Après l'élection de Louis-Napoléon Bonaparte, les unions ouvrières deviennent suspectes. Pauline, déléguée des institutrices, Jeanne, déléguée des lingères, et Louise Nicaud, déléguée des blanchisseuses, sont emprisonnées. Après le coup d'Etat du 2 décembre 1851, Pauline Roland est arrêtée le 6 février 1852 et condamnée à dix ans de « transportation » en Algérie. Graciée, elle est renvoyée en France, mais, épuisée, elle meurt à Lyon le 16 décembre 1852.
Description du fondsLettres de Pauline Roland à Gustave Lefrançais ; correspondance de Jean-François Aicard (amant de Pauline Roland) ; documents d'état-civil ; association fraternelle des instituteurs, institutrices et professeurs socialistes ; documents sur Pauline Roland. Plan de classement : 1. Correspondance et notes de Lucien Descaves 2. Correspondance de Pauline Roland 3. Documents administratifs 4. Association fraternelle des instituteurs, institutrices et professeurs socialistes 5. Textes portant sur Pauline Roland 6. Correspondance de Jean Aicard
Sources complémentaires
Nature des documentsDocuments écrits
Traitement du fondsFonds classé
Supports pour la communicationOriginaux
Instruments de rechercheInventaire informatisé, en ligne www.iisg.nl
Bibliographie
Conditions de communicationLibre
Sujet(s)
Code lieuIISH
Lieu de conservation
Note
Date de création de la fiche01-01-2006
Date de modification de la fiche
CréditsFiche créée par Archives du féminisme. Réutilisation commerciale interdite.

Accueil | Recherche avancée | Résultats de la dernière recherche | Voir toutes les fiches | Haut de page | Aide

Version en ligne du Guide des sources de l'histoire du féminisme (dir. C. Bard, A. Metz, V. Neveu) publié aux Presses universitaires de Rennes en 2006 à l'initiative de l'association Archives du féminisme. Réalisation du M2 Bibliothèques de l'université d'Angers (février 2010). Données publiées avec l'aimable autorisation des PUR et des établissements ou associations cités.