Pavillard (A.-M.), Le Mouvement Jeunes Femmes (à la BDIC)

Une ancienne militante du Mouvement Jeunes Femmes, Mme Geoltrain, a remis à la BDIC, en 2008, un petit fonds d’archives des années 1970, époque à laquelle elle était très active dans cette association.

Comme le rappelle l’un des documents contenus dans ce fonds, ce mouvement est né au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, à l’initiative d’« un petit groupe de femmes protestantes qui se sentent remises en question par les situations nouvelles nées de la guerre, s’interrogent sur le rôle qu’elles pensent avoir à jouer au sein de la famille, dans l’Église et dans la société ».

Mais ce mouvement s’autonomise rapidement des Unions chrétiennes de jeunes filles, rejoint par de nombreuses « incroyantes ». Dès 1956 il s’engage dans la campagne pour la libéralisation de la contraception lancée par le mouvement La Maternité heureuse, puis dans les actions pour la réforme du régime matrimonial, la réforme de l’autorité parentale, pour l’égalité des salaires et pour le droit à l’avortement, etc.

Dans le fonds déposé à la BDIC on trouve notamment les dossiers des déléguées au congrès de 1973 ainsi qu’aux assemblées de Royan, en 1974, et de Lyon, en 1975 ; des dossiers sur l’avortement, le divorce, la drogue, la prostitution, … ; les travaux de la commission Recherches chrétiennes sur le couple et le compte rendu du colloque national d’Orsay, « Les femmes et l’église », en février 1979.

Cote : F delta 2147

Anne-Marie Pavillard, « Le Mouvement Jeunes Femmes ».
Extrait du Bulletin Archives du féminisme, n° 15, décembre 2008.