Le Centre des archives du féminisme à Angers

BU Lettres Angers

Objectifs et fonctionnement du CAF à la Bibliothèque Universitaire d’Angers

Le CAF a été fondé en 2000, par convention entre l’Université d’Angers et l’association Archives du féminisme, pour offrir aux archives féministes d’origine privée un nouveau lieu de conservation, lieu devenu nécessaire étant donné la saturation des établissements parisiens. C’est la Bibliothèque universitaire d’Angers (section Lettres-Sciences) qui accueille le CAF au sein de son service Fonds spécialisés. Le CAF bénéficie d’un partenariat avec la formation  » Histoire et métiers des archives  » de l’Université d’Angers : des étudiant-e-s de Master classent et inventorient les fonds qui y sont déposés.

La consultation (sur place) des fonds traités est ouverte à tout chercheur : il est conseillé de prendre contact préalablement avec la responsable du CAF, France Chabod, bibliothécaire.

La BU d’Angers a constitué en parallèle un fonds documentaire « femmes et féminisme » qui propose de nombreux ouvrages anciens et contemporains, ainsi que des journaux et revues.

Pour prendre connaissance des ouvrages de ce fonds, faire une recherche dans le catalogue de la BU et appliquer le filtre Fonds féministe.

C’est en accord avec la Bibliothèque Marguerite Durand que se décide la localisation des fonds d’archives collectés par les soins de l’association. Les fonds volumineux et d’envergure nationale sont plutôt destinés à Angers. La BMD continue à enrichir ses collections, entre autres avec l’aide de l’association. Nous défendons le principe du maintien des archives régionales dans leur lieu de production.

Les premiers fonds déposés au Centre (2000-2001) ont une importance exceptionnelle

-  Le fonds Cécile Brunschvicg (1877-1946) présidente de l’Union française pour le suffrage des femmes, ministre du Front populaire. Ses archives saisies à son domicile en 1940, emportées à Berlin à la fin de la guerre, puis à Moscou viennent de revenir en France. Les héritiers ont décidé de placer en dépôt les archives à Angers où elles sont en cours de classement. 
-  Le fonds CNFF. Le Conseil national des femmes françaises est la plus ancienne des associations féministes en activité aujourd’hui. Il fut fondé en 1901, il parvint à réunir le féminisme réformiste et la philanthropie féminine. Il fédéra alors une trentaine d’associations et représenta la France au Conseil international des femmes. On retrouvera dans ses archives les traces d’une intense activité dans les domaines suivants : éducation, paix, travail, suffrage, hygiène et assistance, sciences arts et lettres, législation et lutte contre la prostitution réglementée.

Plus de 10 ans d’accroissements au CAF

Après ces premiers dépôts, l’association a continué à collecter des fonds importants, allant du XIXe à la fin du XXe s. En 2014, le CAF compte une trentaine de fonds provenant de militantes ou d’associations, représentant divers courants féministes. Les inventaires sont disponibles sur le site de la BU, rubrique Fonds d’archives > CAF.